LA CONFRERIE DES CHEVALIERS DU TASTEVIN
BOUTIQUE EN LIGNE
VISITE VIRTUELLE
REVUE DE PRESSE

1933 Utrillo peint le Château

Le Château du Clos Vougeot, Maurice Utrillo

La Confrérie des Chevaliers du Tastevin s’est portée acquéreur récemment d’une oeuvre de Maurice Utrillo, le Château du Clos-Vougeot peint en 1933. Il est désormais visible par tous les visiteurs du Château, accroché dans le petit cellier.

Ce tableau de Maurice Utrillo, représente le Château du Clos de Vougeot, sous la neige. Le coup de pinceau est précis et typique… L’œuvre est exceptionnelle. Au premier plan les vignes et leurs piquets sous la neige.

Les « vigneronnes » qu’il représente sont tout à fait dans sa manière de « petites femmes de Montmartre », à vrai dire fort peu bourguignonnes… Malgré le froid hivernal, le tableau est lumineux et une certaine chaleur s’en dégage.

 Le mystérieux parcours de l’oeuvre

Comment ne pas souhaiter se porter acquéreur de cette toile, qui date de l’hiver 1933, époque ou la Confrérie était sur ses fonts baptismaux ?

Le tableau rejoint donc la collection de la Confrérie des chevaliers du Tastevin et le château du Clos de Vougeot, quatre-vingts ans après sa création.

Maurice Utrillo, enfant de Montmartre, a surtout peint des paysages urbains autour de Paris et ses faubourgs. C’est dans sa cinquantième année qu’il peint le Château du Clos de Vougeot : il est déjà à l’époque un peintre reconnu, décoré de la Légion d’honneur, ses toiles sont très recherchées et présentes dans de grands musées à travers le monde.

Le Château du Clos de Vougeot appartient alors à Etienne Camuzet, député de Côte-d’Or et maire de Vosne-Romanée. Il n’est cependant pas habité. Le cellier et la cuverie sont utilisés mais les appartements Renaissance restent vides.

Utrillo fit-il le voyage en Bourgogne pendant l’hiver 1933-1934, visitant quelques caves, goûtant à ce jeune millésime prometteur ? Séjourna-t-il au château du Clos de Vougeot, ou s’agit-il là d’une toile peinte sur commande depuis un atelier parisien ? Les hériters de Camuzet le confirment, il n’y a pas de souvenir disant qu’Etienne Camuzet ou quelqu’un d’autre aurait fait peindre le château par Maurice Utrillo.

Utrillo peignait souvent à partir de cartes postales, avec parfois des erreurs ou des confusions. Ainsi la toile dite « Eglise de Marsannay » vendue naguère à Drouot n’a aucun rapport avec cette église.

Si on ignore encore aujourd’hui le parcours de cette oeuvre, on sait qu’avant la vente autrichienne, elle appartenait à une famille italienne... Désormais elle retourne en Bourgogne, et sera visible par tous les visiteurs du château du Clos de Vougeot.

Un juste retour aux sources de la Vouge au pied desquelles le tableau fut peut-être peint.